19.5.06

Les carabiniers d'Offenbach

Les "Brigands", une opérette du compositeur allemand Jacob Offenbach, met en scène une troupe de carabiniers qui arrivent toujours après la bataille. On peut en dire autant de nos courageux tirailleurs de la Commission Européenne : ils viennent en effet de s'indigner avec force effets de manche des tarifs de roaming pratiqués par les opérateurs de téléphonie mobile en Europe et de se proposer d'agir.

En-dehors du fait que cette situation, comme le rappelle l'Institut Molinari dans une chronique lapidaire, soit le fait des réglementations étatiques, et non du libre jeu de la concurrence, il est amusant de voir à quel point nos Commissaires se trompent sur le "manque de dynamisme" des marchés. Les initiatives privées fleurissent en effet en ce moment pour offrir aux consommateurs intéressés le roaming à bas prix. Ainsi, The Economist publie en deuxième de couverture une publicité pour la firme Vodaphone intitulée "Take your home tariff abroad". Vous l'aurez deviné, il s'agit d'un plan de roaming bon marché. Et l'initiative de Vodafone n'est pas la seule. Faites un tour sur Google et vous verrez ce qu'il en est. Remarquez, d'ailleurs, que le marché du roaming alternatif est particulièrement vivace chez ces vilains ultralibéraux de la perfide Albion.

La morale de cette petite histoire est double. Tout d'abord, ne comptez sur les Etats que pour enfoncer des portes ouvertes et s'intéresser avec fracas à des problèmes déjà résolus. Ensuite, et surtout, ne croyez pas ces fables que l'on vous sert sur la prétendue inefficacité des marchés : même sur un marché aussi étatisé et régulé que la téléphonie mobile - ce sont les Etats qui décident qui peut entrer sur le marché - les lois de la concurrence parviennent encore à s'exprimer. Que la Commission continue donc à inventer des réglementations absurdes et tâtillones, je ne sais pas moi, sur les normes de qualité des concombres et laisse les entrepreneurs faire leur travail, et tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes.






P.S. Je ne résiste pas au plaisir de vous livrer un extrait de cette passionnante réglementation sur les concombres :

"Les concombres légèrement recourbés peuvent avoir une hauteur maximale de l'arc de 20 millimètres pour 10 centimètres de longueur du concombre."


Y a pas à dire, la Commission sait s'y prendre lorsqu'il s'agit faire avancer l'humanité.







2 Commentaires:

Anonymous al-ma@skynet.be a écrit...

Joliment écrit.
Il y a d'autres choses à lire sous votre plume ?

Alain Mahieu,
Tout comme les carabiniers.

24/8/07 04:55  
Anonymous Anonyme a écrit...

Malheureusement cette prétendue réglementation sur les concombres n'existe que dans l'esprit d'un certains nombre de personnes à qui ne vient pas l'idée de vérifier leurs sources.

Pour un tour complet des mythes anti-UE, voir http://blogs.ec.europa.eu/ECintheUK/euromyths-a-z-index/

2/4/14 17:18  

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil