1.6.06

Un remake du procès du sang contaminé ?

C'est officiel, le responsable de la propagande gouvernementale à l'époque des événements de Tchernobyl vient d'être mis en examen. Mais ne nous réjouissons pas trop vite. La dépêche d'AFP, lue entre les lignes, augure déjà d'un remake de l'affaire du sang contaminé, ou seuls quelques sous-fifres ont vaguement été condamnés.


Mme Bertella-Geffroy est en charge depuis juillet 2001 de ce dossier d'"atteinte involontaire à l'intégrité physique d'autrui" en lien avec le passage en France du nuage issu de l'explosion de la centrale ukrainienne de Tchernobyl, le 26 avril 1986.


Notez bien les termes employés. Il n'y a rien qui vous choque ? Personnellement, j'ai du mal à digérer le terme "involontaire". Ce sinistre personnage, aux ordres du gouvernement français et du lobby du nucléaire, a sciemment dissimulé les dangers encourus par la population française. Je ne vois rien d'involontaire là-dedans, que du contraire.



Une expertise rendue fin 2005 a fait état de mesures radioactives "occultées" par les autorités de contrôle françaises. Selon cette expertise, Pierre Pellerin a fourni des cartes de relevés incomplètes.


Hélas, la France n'avait pas attendu Tchernobyl pour subir les retombées néfastes de la présence d'un régime communiste à l'Est. Le président Mitterand n'avait rien à envier à Leonid Brejnev lorsqu'il s'agissait de secret, de dissimulation et d'actions généralement malfaisantes envers la population. La question à ce stade est de savoir si Pélerin servira de bouc-émissaire où si la justice aura le courage de remonter jusqu'à la personne qui a donné instruction à cet homme d'effectuer des mesures en secret et de ne pas en dévoiler le résultat alors que la santé de millions de Français en dépendait.


Les auteurs du rapport ont estimé que la publication de valeurs moyennes par département a masqué la présence d'isotopes radioactifs dangereux concentrés dans certaines zones à forte pluviosité. Le rapport précise que plusieurs relevés établis en France contiennent des valeurs comparables à celles de "certains territoires proches de la centrale de Tchernobyl" entre avril et juin 1986.


On voit ici l'étendue de la malfaisance des "responsables" de l'époque. Les chiffres étaient disponibles mais l'utilisation de moyennes départementales a permis de masquer la réalité. La population, faussement rassurée, a donc évité de prendre les mesures de précaution nécessaires. Le niveau de radiation en certains endroits était similaire à ce que l'on retrouvait à côté de la centrale. La réponse d'un gouvernement prétendument démocratique a été la même que celui de la dictature communiste : on minimise les faits dans la presse et on n'évacue pas les territoires gravement contaminés. Tout cela, je le rappelle, sous un gouvernement socialiste, c'est-à-dire prétendûment plus respectueux de la personne humaine que n'importe quel autre parti.

L'avenir nous dira si les responsabilités seront clairement établies par la justice ou si nous assisterons une fois de plus à une mascarade destinée à protéger l'image trompeuse qu'ont encore beaucoup de gens du ramassis de crapules qui a sévi en France dans le courant des années 80 sous le nom de "gouvernement de gauche".




4 Commentaires:

Blogger Fabrice a écrit...

C'est à la fois une nouvelle importante, merci de le souligner Constantin, et le départ d'une probable non-affaire, en effet. Je partage totalement ton point de vue.

2/6/06 18:04  
Anonymous Hugo TAUPIN a écrit...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

4/6/06 14:36  
Blogger Constantin a écrit...

Le commentaire suivant a été retiré :

"Bonjour,
Ayant visité votre site, je crois qu'il fait avancer le débat sur les présidentielles qui se préparent pour 2007.

Je gère actuellement un site, justement sur les présidentielles, à l'adresse

xxxxx

J'aimerais faire figurer un liens (sic) vers votre site sur le mien. En contrepartie, je vous propose d'en mettre un sur le votre également.

Si cette proposition vous interesse, bla bla bla ...."

Je n'apprécie que très modérément le procédé qui consiste à utiliser les commentaires d'un site établi pour faire de la publicité pour son propre site. J'ai donc retiré le commentaire en question et l'url de ce monsieur.

En outre, s'il avait réellement parcouru mon site, il se serait rendu compte que je suis belge et que je ne porte à la situation française qu'un regard anecdotique, et que les élections présidentielles françaises me donnent des boutons.

11/6/06 17:01  
Anonymous Michel a écrit...

je me suis rendu par 2 x à Tchernobyl et Prypiat.
Je connais un peu le problème de la collusion de l'industrie nucléaire avec la politique et je ne suis pas un partisan du nucléaire. Mais je trouve que rendre ce Pr. Pelerin responsable d'autre chose que de mensonge politique ou de dissimulation scientifique est un comble. Personne n'avait cru à ses déclarations officielles à l'époque.

16/7/06 10:53  

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil