20.7.05

Insoutenable protectionnisme européen

Il n'y a pas que les textiles chinois qui "bénéficient" de la remarquable politique d'ouverture des marchés de l'Union Européenne. Ainsi, les bananes originaires de pays extérieurs à la Convention ACP (Afrique-Caraïbes-Pacifique) seront frappées en janvier prochain d'une augmentation des droits d'importation, qui passeront de 75€ à 230€ la tonne. Première victime de cette hausse : le Costa-Rica.
La cause de cette augmentation ? Une décision de l'Organisation Mondiale du Commerce qui rend illégal un système de licences d'importation utilisé par l'UE pour limiter les importations de bananes en provenance d'Amérique du Sud. Actuellement, la caisse de bananes de 18kg, vendue 5€ par le cultivateur, se voit en effet ajouter 1,36€ de droits de douane et 3€ de frais de licence à son arrivée en Europe. Autrement dit, le prix de la caisse de bananes à la sortie du pays double rien qu'à cause des taxes. Comment peut-on encore parler d'Europe ultralibérale dans ces conditions ?




3 Commentaires:

Blogger Fabrice a écrit...

Justes remarques Constantin.

20/7/05 19:10  
Blogger mispe a écrit...

Pas seulement le Costa Rica mais l'Equateur le 1er exporateur mondial le Honduras la patrie de la "Chiquita" etc...
Il faut bien protéger nos martiniquais, guadeloupéens ...etc.

Et c'est pourquoi la banane dite la "banane dollar", celle de la zone dollar est beaucoup moins chere pour le consommateur nord-américain que chez nous.

Et curieusement on y trouve en abondance aussi la-bas les petites bananes dites dominicaines infiniment plus savoureuses et peu fréquentes en France et pour cause...

La raison d'Etat n'est pas toujours la meilleure pour le consommateur.

20/7/05 20:43  
Blogger Constantin a écrit...

Sans oublier les Philippines, qui forment avec l'Equateur et le Costa Rica les trois plus gros exportateurs de bananes.

21/7/05 01:11  

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil